La nature de Marrakech et les magnifiques cascades de ses alentours.

La ville de Marrakech est un excellent point de départ pour ceux qui veulent connaître non seulement la vie urbaine, mais aussi la nature qu’offre le royaume du Maroc et son atlas.
Pour commencer, vous pouvez découvrir les cascades d’Ouzoud, à l’est de la région de Marrakech. L’eau tombe en chute libre de 100 mètres de haut, et le site est entouré de magnifiques vues impressionnantes et d’une riche végétation. Aussi, on y retrouve des oasis qui ont bien évidemment une très grande réputation dans le pays. Plusieurs entres elles sont gigantesques et contiennent jusqu’à 13,000 hectares de palmiers. C’est par exemple le cas de la Palmeraie qui est aussi connue comme le ‘Bagdad’ marocain.

Ainsi en continuant sur la ligne de l’Atlas vers le sud, vous vous éblouirez avec le ‘ksar’ de Aït Ben Haddou qui est une des édifications terrestre les plus remarquables du Maghreb. Ce complexe est peuplé par une population autochtone berbère qui maintient une forme de vie particulièrement traditionnelle. Une communauté très unie à son environnement naturel, le désert.

Aussi vous pourriez découvrir à quelques kilomètres de Marrakech, la vallée de l’Ourika qui s’allonge entre les premiers refuges de l’Atlas. Ainsi, malgré son rapprochement avec la ville rouge, cette magnifique vallée verdoyante est sûrement l’une des bassins les plus protégés du royaume.

Un peu en retrait se trouve le village Arhbalou qui séduit facilement avec sa variété de petits restaurants nichés au fil de l’eau. Se trouvant à 1500 m d’altitude, il représente durant la longue saison chaude de la ville rouge un répit tentant pour beaucoup de familles à la recherche d’un peu de fraîcheur. Dans ce lieu l’air est pur mais aussi bien plus frais que dans la plaine de l’Haouz.